Bureau de l'ACVO

M. Philippe Fabre, président ; M. Patrice Pichon, secrétaire ; M. Jean-Paul Foucher, trésorier.

Pour contacter l'ACVO : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site web de l'ACVO

 Pour visiter le site web de l'Association de Catholiques du Val d'Oise, cliquer ICI

Scoutisme

Une patrouille libre de scouts existe sur la chapelle de Conflans-Sainte-Honorine.

 

Renseignez-vous !

L'ADECOR

Présentation de l'ADECOR


L'ADECOR a soufflé ses trente bougies ...


...Mais pour expliquer ses origines, un retour en arrière de 10 ans supplémentaires est nécessaire. Face à la révolution liturgique qui suivit le concile, entre 1965 et 1970, certains laïcs de Conflans et de ses environs, d'abord obéissants, puis perplexes et finalement, à l'expérience, fermement décidés à y échapper, cherchèrent progressivement et en ordre dispersé à rallier des lieux de cultes où le prêtre appliquait avec modération ou s'opposait aux réformes. Finalement, après quelques tâtonnements et la réforme gagnant du terrain, tous se retrouvèrent bientôt à Neuville (diocèse de Pontoise) dernière église de la région où le prêtre, Monseigneur Léon Gillet, était courageusement resté fidèle à la liturgie traditionnelle.

Mais ces catholiques avait bien conscience de vivre une situation précaire : l'église de Neuville n'étant pas une paroisse, le prêtre n'en était que le desservant et pas le curé et l'évêque pouvait mettre fin à tout moment à son ministère. Ils estimaient de plus que leur devoir était de réagir autant qu'ils le pouvaient à ce « tsunami » qui avait tout balayé sur son passage, ne laissant rien subsister du culte et même des œuvres (patronage, chorale, etc.) antérieurs.

C'est de cette réflexion et sous l'impulsion du président de l'association Défense familiale chrétienne des Yvelines, de Mantes la Jolie, qu'est née en 1976 l'ADECOR, Association de défense des Catholiques de Conflans et de sa région (Journal officiel du 30 mai). Comme l'indiquent ses statuts, elle a pour objet « la défense des intérêts communs, tant moraux que matériels, des familles catholiques de Conflans et de sa région », ce qui lui ouvre un champ d'intervention assez vaste !

L'une des premières tâches à laquelle se consacra l'ADECOR, fut de rétablir le pèlerinage séculaire en l'honneur de sainte Honorine, patronne de Conflans, qui avait été supprimé. Et si l'on peut considérer qu'aujourd'hui le pèlerinage, les reliques de sainte Honorine et tous les objets de dévotions qui entourent son culte (ex-voto, etc.) sont sauvés de l'oubli, c'est bien à l'ADECOR qu'on le doit. C'est également l'ADECOR qui a restauré la procession de la Fête-Dieu dans les rues de Conflans qui, elle aussi, avait été abandonnée par la paroisse.

En 1978, ce qui devait arriver arriva : l'évêque de Pontoise mis tin au ministère de Monseigneur Gillet à Neuville. Ce fut l'origine de la création d'un lieu de culte traditionnel à Conflans. Il fallut en peu de temps trouver un local et l'aménager et ensuite trouver des prêtres pour assurer régulièrement la messe. Grâce au dévouement sans limite de quelques-uns, une chapelle put être aménagée au rez-de-chaussée de l'actuelle maison de quartier, place de l'église à Conflans, dans laquelle la première messe (de saint Pie V !) y fut célébrée le 15 août 1978.

C'était un début : la chapelle qui ne pouvait guère contenir plus de 35 personnes, se révéla rapidement (et heureusement !) trop petite et presque aussitôt un nouveau local plus vaste fut recherché, trouvé et aménagé : c'est la chapelle Sainte-Honorine actuelle, plusieurs fois agrandie depuis. L'affaire fut rondement menée puisque la première messe y fut célébrée le 24 juin 1979, ouvrant la voie à une pratique du culte catholique traditionnel ininterrompue jusqu'à aujourd'hui.

Parallèlement, et pour offrir aussi un lieu de culte traditionnel aux fidèles des environs de Pontoise, une chapelle dédiée à saint Mathias y fut aménagée dans un local loué au 3, rue des Cordeliers : c'est la chapelle actuelle qui a également été agrandie par la suite.

En 1983, les chapelles Sainte-Honorine et Saint-Mathias furent remises à la Fraternité Saint-Pie X qui en assure le service religieux. L'ADECOR la soutient en assurant l'entretien, l'embellissement, la décoration pour des fêtes particulières (Noël, Immaculée Conception, etc.) et organise environ une fois par mois, des journées de travaux alternativement à Conflans et à Pontoise.

En dehors de ces activités liées à l'exercice du culte, l'ADECOR s'efforce de contribuer au rayonnement de notre religion catholique dans la société à Conflans et dans ses environs. Dès l'origine, elle a développé, sous l'autorité du prêtre, des cours de catéchisme, des activités de scoutisme, des cycles de conférences. Elle assure la publicité des activités des chapelles à l'extérieur, par voie d'affiches, de communiqués de presse, etc.

Elle peut également réagir lorsqu'elle estime que cette religion est attaquée : ce fut le cas pour un spectacle scandaleux présenté au théâtre Simone-Signoret, en 2002. La pétition lancée par l'ADECOR, forte de ses 150 signatures, a permis de rappeler l'autorité civile à ses responsabilités pour faire respecter les convictions des Catholiques.

En outre, depuis 2003, l'ADECOR tient un stand au forum des associations de Conflans qui se tient en septembre, sur lequel elle peut présenter et proposer aux Conflanais qui y viennent nombreux les divers volets des activités de la chapelle Sainte-Honorine : messes et autres cérémonies, catéchisme, scoutisme, chorale, …

adecor200